La Presse en Parle

JPEG - 33 ko

Fado Rendez-vous Lisboa : soirée magique

« C’est ce soir-là que la neige a envahi l’Ile de France. Filipe de Sousa, l’inventeur de cette soirée « Rendez-Vous Lisboa », eut beau jeu de dire à l’assistance, nombreuse malgré le climat, que cette promenade à Lisbonne les protégerait de la chape blanche. Avec les jeunes Nuno Estevens, à la viola, et Diogo Arsénio, un élève à lui, à la seconde guitarra, c’est avec maestria et décontraction que Filipe de Sousa, guitariste et compositeur, nous a conduit musicalement dans les rues de Lisbonne, évoquant les quartiers mythiques du fado, Alfama, Mouraria, Bairro Alto. Avec un détour par le jazz, sur une composition « fadisée » du pianiste Bill Evans, avec quelques accents « tangueros », notamment apportés par deux violons sur deux thèmes (le classique fado cravo, et Songe d’automne, d’origine russe, et souvent reprise par le jazz manouche, ici remis en valse comme ce fut le cas à l’origine). Mais toujours très proche du fado, servi par la parfaite entente entre les musiciens. Il est loin (mais pas tant en années) le temps où le débutant Filipe de Sousa donnait en public ses premières prestations, déjà élégantes, mais un peu timides, déjà délicates, mais manquant de volume. C’est aujourd’hui un artiste accompli, maître de sa technique, mise au service d’une rare sensibilité. Soirée magique, donc.

Filipe De Sousa avait convié quelques amis du fado à participer à la soirée. Si la neige empêcha Mónica Cunha, jeune et talentueuse interprète, un ami bandonéoniste, qui eut peut-être accentué encore la liaison fado-tango, et quelques autres de se joindre à la fête, le public eut le plaisir d’apprécier Jenyfer Rainho et Pedro Santos, deux autres jeunes fadistes de talent, Karine, la « française du fado », et l’auteur de ces lignes, dans une desgarrada colorée avec Jenyfer.

C’est donc le cœur chaud et les oreilles comblées que le public de Musiques au Comptoir, salle installée dans la Halle Roblot de Fontenaysous-Bois, ancien marché occupé maintenant par des activités culturelles, dont une exposition ouverte en permanence, a pu regagner ses foyers en bravant la neige. Il est probable que le « Rendez-vous Lisboa » se renouvellera à Musiques au Comptoir, et peut être ailleurs. Courez-y, c’est magique, on vous dit ! »

Jean-Luc Gonneau, "LusoJornal", Janvier 2013

PDF - 2.4 Mo
LusoJornal n°113 (30 janvier 2013)
p.14


G2L Boite à Zic Production / 19 avenue Corentin Cariou - 75019 Paris / Tel. +33 (0)9 52 01 90 95
SOCIETE DE PRODUCTION DE CONCERTS, SPECTACLES, ENREGISTREMENTS
PROJETS INDEPENDANTS